Comment améliorer le résultat de mon dpe ?

Comment améliorer le résultat de mon dpe

La réalisation d’un dpe avant la vente ou la location de sa maison est une exigence de la législation. Cependant, il est important de vous rassurer que le dpe réalisé est d’une fiabilité irréprochable. En effet, le diagnostic de performance énergétique est un processus pas simple à réaliser. Cela recommande au professionnel d’adopter une bonne méthode de calcul afin que la note d’appréciation attribuée soit meilleure que celle révélée par le dpe réalisé antérieurement. Plusieurs autres astuces sont importantes pour améliorer le résultat.

Utilisez les bonnes méthodes de calcul

Pour qu’un dpe soit considéré comme authentique, la phase de calcul est l’une des étapes les plus importantes. Car pour un manque de concentration, il est très facile de mal interpréter les données. Ainsi, deux méthodes sont employées pour le calcul d’un dpe. Vous avez le libre choix entre la méthode de 3CL et celle qui consiste à utiliser les factures.

La méthode de 3CL

Aucune méthode n’est simple à utiliser. Pour ce qui concerne la stratégie de 3CL qui est encore appelée la méthode conventionnelle, le travail est plus axé sur les caractéristiques des équipements que l’on retrouve dans la maison concernée. Aucun détail ne doit être oublié. Le type d’isolation, la surface de parois externe, tous les matériels de chauffage et le type d’ouvrant sont tous des équipements que vous devez prendre en compte.

Certes, cette méthode n’est pas l’idéale dans tous les cas. Mais pour certaines installations, elle s’impose. Par exemple, c’est la stratégie de calcul adaptée pour des logements vétustes dont l’usage de chauffage est individuel.

A voir : https://www.youtube.com/watch?v=f0FXBBgnWSc

La méthode basée sur les factures

Au cas où la méthode conventionnelle ne serait pas appropriée, vous pouvez utiliser les factures. Comment procéder ? Cette méthode consiste à rassembler les factures qui vous ont été délivrées par les distributeurs d’énergies. Trouver toutes les factures des trois dernières années serait l’idéal. Mais la probabilité est forte que les factures ne sont pas au complet. C’est pourquoi le mieux est de faire sortir toutes les factures que vous détenez encore sur vous. Que ce soit les factures d’énergie et les factures de gaz.

Ce sont ces factures qui permettront au diagnostiqueur de déterminer ce que vos installations consomment comme énergie et ce qu’elles dégagent comme gaz à effet de serre. Par ailleurs, les méthodes de calcul ne sont pas à choisir selon la volonté du professionnel. Ce sont plutôt les installations du logement qui recommandent la stratégie appropriée. Par exemple, l’usage des factures est adapté pour le dpe des maisons à chauffage collectif.

A lire aussi : Bardage, bois ou PVC ?

Les astuces pour améliorer la consommation énergétique

Si vous voulez un dpe avec une bonne note, la meilleure habitude commence par l’usage des équipements moins énergivores. Entre autres, si vous utilisez un chauffage électrique, c’est le moment de faire remplacer celui-ci par un chauffage à gaz. Certes, ce dernier est cher, mais il est plus pratique. De même, vous devez isoler le plancher du haut afin d’empêcher la montée de la chaleur. C’est une situation qui fait travailler plus votre climatisation.

https://diagnostic-performance-energetique.info/comment-lire-un-diagnostic-energetique/