Comment installer un arrosage de jardin ?

meilleur arroseur oscillant asperseur

C’est une chose de faire le choix de vous doter d’un système d’arrosage de jardin. Ç’en est une autre de savoir bien l’installer. S’il s’agit d’une opération fort simple en principe, le niveau de complexité évoluera en fonction du type de dispositif que vous faites installer. Aussi, convient-il d’y aller au cas par cas, en passant en revue les méthodes d’installation des dispositifs d’arrosage les plus courants.

Installer un arrosage automatique enterré

Deux choses caractérisent l’installation de l’arrosage enterré. Le creusage des tranchées et la pose de tuyauterie. Il s’agit du préalable à la pose des arroseurs ou d’un kit goutte à goutte. Vous pouvez faire appel à un plombier professionnel qui se chargera de l’installation de la tuyauterie. Sinon, il est toujours possible de vous en occuper vous-même si vous suivez les étapes de l’installation.

Commencez par la réalisation d’un plan d’installation en fonction de la situation du point d’eau, sa pression et son débit ainsi que celle de la surface à arroser. Ces différentes données vous donneront une idée du nombre de mètres de tranchées à creuser et de la tuyauterie.

Une fois que vous avez balisé en dessinant le réseau de tranchées pour pouvoir bien les creuser. Elles doivent avoir une profondeur d’au moins 30cm ; le but étant de préserver vos tuyaux du froid. Une fois les tranchées creusées, posez une couche de sable au fond pour protéger les tuyaux des cailloux.

Vous pourrez alors poser tuyaux et raccords, puis connectez-les aux électrovannes et donc au programmateur. Fermez ensuite les tranchées.

Vous pouvez lire : Quels sont les chiffres du e-commerce en France ?

Installer un arrosage automatique non enterré

Les systèmes d’arrosage non enterrés constituent la plupart des dispositifs qui s’installent à la surface du sol, sans nécessiter le creusage de tranchées. Par ceux-ci, il y a l’arrosage automatique goutte-à-goutte et les arroseurs automatiques.

L’arrosage automatique goutte à goutte

Il fait partie des systèmes non enterrés les plus appréciés. Il l’est pour sa polyvalence et sa capacité à maitriser la quantité d’eau utilisée, tout en assurant des résultats exceptionnels en termes de maintien de l’humidité des sols. C’est le dispositif parfait pour l’arrosage des potagers, des plates-bandes, des plants en pot ou en bac.

Si vous optez pour un arrosage goutte à goutte pour toutes ces raisons, vous devez savoir que son installation est plutôt simple. Il suffit de monter les raccords en les clipsant les uns aux autres, de les connecter au système d’approvisionnement d’eau principal et d’ouvrir les vannes.

Les arroseurs automatiques

Dans cette catégorie, on retrouve les arrosages statiques, les arrosages mobiles, les arroseurs rotatifs et les arroseurs oscillants. La différence entre les différents systèmes réside fondamentalement dans la surface couverte par l’arroseur.

Alors que les arroseurs statiques partagent avec les arroseurs rotatifs le mode d’arrosage circulaire, les modèles mobiles utilisent l’irrigation par aspersion. Quant aux arroseurs oscillants, ils dispersent l’eau en éventail.

Pour la plupart, ils sont adaptés à l’arrosage de potagers, de pelouses, de massifs de fleurs et de zones de semis. Indépendamment de leurs différences, il est une chose qu’ils partagent tous et c’est le mode d’installation. Ils peuvent être soit posés sur le sol soit fixés à un trépied.

On vous a trouvé un site bien complet sur le sujet, venez le découvrir.